Triple A

Triple A

Triple A

Seguici su:
Facebook YouTube Contatti

Présentation du Décalogue Triple "A" écrit en 2003 par Luca Gargano

La plupart des vins produits actuellement dans le monde sont standardisés, c'est à dire qu'ils sont obtenus avec des techniques agronomiques et oenologiques qui mortifient l'empreinte du cèpage, l'incidence du territoire et la personnalité du producteur.
La standardisation est en train d'engendrer des vins similaires dans chaque coin de la planète, aplatis dans les caractères organoéleptiques et incapables de défier le temps. L'utilisation de la chimie dans le cépage ainsi que celle des levures sélectionnées en laboratoire, sont les deux causes principales de cette standardisation.

Les grands vins, les vins émotionnants sont le fruit d'un travail agricole qui a désormais presque disparu et d'une vérification la moins interventionniste possible.
Le cépage cultivé comme un jardin potager.

Le manifeste des producteurs Triple A indique les critères de sélection fondamentaux qui metteny en commun les derniers survivants produisant des vins dignes d'être un mythe comme il a toujours été dans l'histoire de l'homme.

Le Triple "A" dix ans apres

Il y a dix ans les Triples A naissaient officiellement. Elles sont nées du rêve qu'un jour l'honnêteté aurait été à la mode . Les lobbies des multinationales de la chimie en utilisant les universités, le pouvoir politique et les médias, avaient réusi à détruire le vin, en le tranformant en une boisson standardisée sans âme et de consommation difficile.

Au cours de ces dix années nous avons assisté à une renaissance du vin, de nombreux nouveaux producteurs sont nés qui, en appliquant les principes généraux de notre protocole, produisent de bons vins, savoureux, salubres et beaucoup d'autres sont revenus sur leurs pas, en comprenant que le futur est dans le passé, en reprenant les méthodes agricoles et de cave de leurs pères et grand-pères.

La lobby du vin industriel, technologique et non technique, a utilisé toutes les armes à disposition afin d'empêcher cette renaissance. La presse (les vins naturels sentent mauvais...) et les organismes de l'état préposés au contrôle de la production agricole (voir le séquestre auprès de Bulzoni de Semplicemente Vino et la relative contravention de 6000 euros pour avoir écrit la vérité sur le rayon, ou la radiation de la DOC à la plus belle vigne de Gavi, Filagnotti, pour avoir planté dans les rangées, quelques arbres fruitiers comme les pêchers...) ont effectué une œuvre d'intimidation typique du syndrome de Ceausescu, qui frappe les détenteurs du pouvoir les derniers jours du régime et les amène à accomplir les crimes les plus atroces.

Quand la vague part, comme on dit, on ne peut plus l'arrêter, et donc leur prochaine manœuvre sera celle de la chevaucher.

Les nouvelles lois européennes permettront à un vin biologique d'être produit avec des levures ogm ! Dans très peu d'années tous les vins seront biologiques. Ceci est le projet, fruit d'un monde malade qui ne sait rien voir au-delà de son porte-feuille.

Les Triple A ont, depuis le début, parcouru un bon chemin. Notre protocole nous a permis du point de vue objectif de séparer le vin des boissons qui, pour la loi peuvent de toute façon se parer de ce nom, avec l'expérience et la dégustation de sélectionner parmi les Vins, ceux qui représentent le mieux le terroir d'où ils proviennent. Les vins Triples A sont rafraichissants, ils produisent les plaisirs de la table, ils sont l'expression suprême du savoir faire humain et le symbole tangible des forces d'amour qui, en partant d'un geste agricole positif, ils arrivent à renfermer dans une bouteille le souffle du vent, la lumière du soleil, l'haleine de la terre, les milliers, millions de sentiments et gestes qui ont eu lieu dans ce vignoble.....et qui, versés dans le verre, font claquer la langue et briller les pupilles.